Dans le contexte actuel très particulier, notre équipe met en oeuvre l’ensemble des mesures nécessaires à la bonne réception de vos commandes, cependant les délais de livraison peuvent être rallongés indépendamment de notre volonté (plusieurs transporteurs ne travaillant pas à temps complet).

L'appareil respiratoire isolant à circuit ouvert (ARICO)

L'appareil respiratoire isolant (ARI) - ou plus exactement l'appareil respiratoire isolant à circuit ouvert (ARICO) - s’utilise en atmosphère non respirable, lorsque la teneur en oxygène est faible et présente un risque d'anoxie (présence de gaz asphyxiants ou de fumées), en présence de gaz très toxiques ou lorsque la concentration en polluant est supérieure à 60 fois sa valeur limite d’exposition (VME).

C'est l'appareil de prédilection des sapeurs pompier pour les interventions au feu, lorsque l'air devient irrespirable pour cause de fumées asphyxiantes ou toxiques. L'utilisation d'un ARI n'est pas chose anodine : un certificat médical d'aptitude et une formation au port de l'ARI sont obligatoires !

9 articles

par page
Par ordre décroissant

L’appareil respiratoire isolant à circuit ouvert (ARICO)

Plusieurs équipements indispensables composent l’appareil respiratoire isolant :

Le harnais : il s’agit de la pièce centrale de l’équipement. Il permet de retenir la bouteille d’air comprimé et dispose du système de double détente, du manomètre de contrôle de l’air disponible et du sifflet basse pression pour prévenir l’utilisateur lorsque la bouteille est presque vide. Il possède généralement un rembourrage pour apporter plus de confort lors de l’utilisation

La bouteille d’air comprimé : Elles existent en différentes tailles en fonction de la durée d’utilisation nécessaire (200 ou 300 bars). Elles peuvent également être en fibre de carbone afin d’alléger considérablement son poids, même si le standard reste la bouteille en acier.

La pièce faciale : Le masque complet équipé du dispositif de soupape à la demande. Il en existe de nombreux types, masque complet à harnais ou à filet, avec ou sans fixation F1 (casque pompier), etc. La pièce faciale (le plus généralement un masque complet) étant essentiellement fonction du secteur d’activité concerné et du risque encouru.

L’appareil respiratoire isolant à circuit fermé (ARICF)

Contrairement aux appareils respiratoires à circuit ouvert (ARICO), Il existe également des appareils respiratoires isolants à circuit fermé (ARICF), dans lesquels l'air circule en boucle fermée, c’est-à-dire que le porteur respire toujours le même air retraité et enrichit en oxygène.

L’air expiré (dans un sac) est purifié (le dioxyde de carbone étant piégé par un produit chimique) et enrichit en oxygène : le complément entre la teneur en oxygène de l’air expiré et l’air respirable étant fourni chimiquement (super oxyde de potassium - KO2) ou simplement par apport d’oxygène (bouteille d’oxygène pur).

Comme pour les ARICO classiques, il existe deux catégories d’ARICF (circuits fermés) : les appareils respiratoires isolants pour les interventions sur site et les appareils de secours pour les évacuations d’urgence (appelé également masque auto-sauveteur ou masque de fuite).

L'ARI de secours ou d’évacuation

Particulièrement simple, aisé et rapide à mettre en œuvre l'ARI de secours ou d’évacuation offre de l’air respirable non contaminé sur une durée déterminée (généralement assez courte de 20 à 30 minutes) permettant l’évacuation d’urgence en toute sécurité. Il ne peut être utilisés que dans le cadre d’une évacuation d’urgence, en aucun cas pour intervenir sur site ou secourir une personne en difficulté.