ARI de secours ou d'évacuation

Les ARI de secours (appareils respiratoires isolants de secours) sont des équipements de protection individuelle de classe 3 (EPI) destinés aux situations périlleuses impliquant une évacuation d'urgence. Ils ne peuvent être utilisés que dans le cadre d’une évacuation d’urgence, en aucun cas pour intervenir sur site ou secourir une personne en difficulté.

7 articles

par page
Par ordre décroissant

Les appareils respiratoire isolants (ARI) classiques

Les appareils respiratoires isolants classiques sont dits à circuit ouvert (ARICO). Ainsi, l’air inspiré provient de la bouteille d'air comprimé et l'air expiré est rejeté en dehors de la pièce faciale (masque). Ces équipements représentent un niveau de protection respiratoire très élevés et sont conformes à la norme EN137 relative aux appareils de protection respiratoire autonomes à air comprimé.

Ces dispositifs sont adaptés à un grand nombre de secteurs d’activités (industrie, marine, intervention en espace confiné, etc.) et à la plupart des situations d’intervention (contrôle d’installations en milieux irrespirables, travaux spécifiques, missions de sauvetage, etc).

Les ARI de secours ou d’évacuation

Particulièrement simple, aisé et rapide à mettre en œuvre les ARI de secours ou d’évacuation d'urgence offrent de l’air respirable non contaminé sur une durée déterminée permettant l’évacuation d’urgence en toute sécurité. Ils ne peuvent être utilisés que dans le cadre d’une évacuation d’urgence, en aucun cas pour intervenir sur site ou secourir une personne en difficulté.

Ce sont des « minis » appareils respiratoires isolants condensés dans un sac de transport, équipés généralement d’une cagoule et doté d’une autonomie plus faible que les ARI classiques (de 10 à 20 minutes). L’ouverture du sac libère instantanément l’air de la bouteille d’air comprimé (grâce à un système de goupille), il suffit alors de prendre et d’enfiler la cagoule sur la tête pour de respirer normalement et en toute sécurité durant l’évacuation de la zone de danger.

Les ARI à circuit fermé - Masques auto-sauveteur

Comme pour les appareils respiratoires isolants à circuit ouvert (ARICO), il existe deux catégories d’ARICF (circuits fermés) : les appareils pour les interventions sur site et les appareils de secours pour les évacuations d’urgence (appelé également masque auto-sauveteurs ou masque de fuite).

Dans le cadre de l’évacuation d’urgence, les appareils respiratoires isolants à circuit fermé (masques auto-sauveteur) sont principalement utilisés dans les mines, les tunnels ou les interventions en espaces confinés : voir la rubrique certificat d’aptitude à travailler en espaces confinés - CATEC®.. On recense deux principes de fonctionnement distincts :

Masque auto-sauveteur à oxygène comprimé

Les masques auto-sauveteur à oxygène comprimé libère l’oxygène dès l’ouverture de la boite. il est alors inspiré par le porteur depuis le sac respiratoire (ou poumon). L’air expiré au travers de passe dans le « lit » d’hydroxyde de lithium qui filtre le CO2. L’air épuré est réinjecté dans le sac respiratoire, s’enrichit à nouveau d’oxygène avec d’être de nouveau respiré.

Masque auto-sauveteur à oxygène chimique

Les masques auto-sauveteur à oxygène chimique dispose d’une cartouche KO2 (superoxyde de potassium). L’humidité et le dioxyde de carbone de l’air expiré produisent une réaction chimique du KO2, tandis que le gaz carbonique est fixé. Cette réaction chimique libère de l’oxygène dans le sac respiratoire qui sera inspiré par le porteur