Détecteur gaz fixe

Le détecteur gaz fixe est un capteur gaz destiné à la mesure des concentrations de gaz dans l'air, il forme le premier élément d’une installation de détection gaz fixe. De nombreuses cellules sont disponible pour la détection des gaz explosifs (gaz naturel, GPL, hydrocarbures, solvants, alcools), gaz toxiques, composés organiques volatils (COV), gaz asphyxiants (manque d’oxygène) ou fréons (fluides frigorigènes).

Le détecteur gaz fixes assure une protection 24/24 et 7/7 jours contre les risques liés aux fuites de gaz. Utilisé généralement avec une centrale de détection gaz, il peut aussi être raccordé sur un automate ou un système de supervision.

Filtrer par
Affiner les options
Sélection Gaz
  1. Acétate de méthyle – C3H6O2 1 article
  2. Acétylène – C2H2 1 article
  3. Acide nitrique - HNO3 1 article
  4. Acide sulfurique – H2SO4 1 article
  5. Ammoniac – NH3 10 articles
  6. Arsine – AsH3 4 articles
  7. Benzène – C6H6 1 article
  8. Brome – Br2 3 articles
  9. Butane – C4H10 4 articles
  10. Chlore – Cl2 7 articles
  11. Chlorure d’hydrogène – HCl 6 articles
  12. Cyanure d’hydrogène – HCN 6 articles
  13. Diborane – B2H6 2 articles
  14. Dioxyde d’azote – NO2 10 articles
  15. Dioxyde de carbone – CO2 7 articles
  16. Dioxyde de chlore – ClO2 6 articles
  17. Dioxyde de soufre – SO2 7 articles
  18. Diméthyléthylamine (DMEA) – C4H11N 2 articles
  19. Ethanol - C2H6O 3 articles
  20. Fluor – F2 4 articles
  21. Fluorure d’hydrogène – HF 5 articles
  22. Formaldéhyde – CH2O 1 article
  23. Germane - G2H4 3 articles
  24. Hexafluorure de soufre – SF6 1 article
  25. Hydrazine – N2H4 3 articles
  26. Hydrogène – H2 9 articles
  27. Méthane – CH4 5 articles
  28. Monoxyde d’azote – NO 7 articles
  29. Monoxyde de carbone – CO 8 articles
  30. Oxyde d’éthylène (ETO) – C2H4O 3 articles
  31. Oxygène – O2 8 articles
  32. Ozone – O3 4 articles
  33. Pentane - C5H12 2 articles
  34. Peroxyde d’hydrogène – H2O2 1 article
  35. Phosgène – COCl2 3 articles
  36. Phosphine – PH3 4 articles
  37. Propane – C3H8 4 articles
  38. Séléniure d'hydrogène - H2Se 2 articles
  39. Silane – SiH4 5 articles
  40. Styrène – C8H8 1 article
  41. Sulfure d’hydrogène – H2S 10 articles
  42. Toluène – C7H8 3 articles
  43. COV 1 article
  44. EXPLO 6 articles
  45. Fréons/réfrigérants 5 articles
  46. Autres 6 articles

24 articles

par page
Par ordre décroissant

Détecteur gaz fixe sortie linéaire 4-20 mA

Le détecteur gaz fixe sortie analogique 4-20 mA représente la très grande majorité dans le monde de la détection gaz fixe. C'est un capteur-transmetteur à sortie linéaire très polyvalent puisqu'il peut se raccorder sur tous les appareils recevant ce type de signal universel. Certains modèles plus évolués disposent en plus d'un afficheur numérique de la mesure, de relais d'alarme pour les asservissements, de communication MODBUS voir de la communication TCP/IP pour les plus puissants.

Technologie de mesure du détecteur gaz fixe

Cellule catalytique

La cellule catalytique est principalement utilisée pour la détection des gaz et des vapeurs combustibles, elle est très efficace pour la détection du gaz naturel, du GPL, des hydrocarbures, des solvants et même certains composés organiques volatils. La cellule catalytique est bon marché mais ne peut discriminer entre-eux les gaz explosifs.

Lampe PID à photoionisation

Principalement utilisée pour la détection des COV (composés organiques volatils), lampe PID à photoionisation est une technologie un peu particulière – insensible aux poisons et aux fortes concentrations – qui détecte de nombreux gaz sans toutefois les discriminer entre-eux. Deux type de lampes PID sur le marché : la 10.6 eV pour la majorité des COV et la 11.7 eV (très onéreuse et à courte durée de vie) pour les COV ayant un pouvoir IP > 10.6 eV

Cellule électrochimique

Parmi toutes les technologies de cellules, le cellule électrochimique est la plus répandue et principalement utilisée pour la détection de gaz toxiques et l’oxygène. Contrairement aux deux technologies précédentes, elle discrimine relativement bien le gaz mais reste très sensible aux interférents qui peuvent fausser de manière importante la mesure.

Cellule infrarouge

La cellule infrarouge est principalement utilisée pour la détection de gaz explosifs (quand la courbe IR est disponible) et la détection du CO2 (dioxyde de carbone). C’est une technologie plus onéreuse que la technologie à diffusion catalytique mais avec une très longue durée de vie, un temps de réponse rapide et une immunité contre les poisons catalytiques.

Cellule semi-conducteur

La cellule semi-conducteur est principalement employée pour la détection des gaz réfrigérants (fuites de fluides frigoriènes) ainsi que certains solvants. C'est une technologie de mesure très sensible aux interférents.