Masque traitement phytosanitaire - Protection respiratoire filtrante

Pourquoi choisir un masque traitement phytosanitaire ? Les pesticides sont des produits chimiques destinés à la protection des cultures et des récoltes contre les parasites, les maladies, les champignons, les mauvaises herbes, les insectes, etc. C'est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides et bien d’autres catégories de produits. Aujourd’hui, les pesticides sont très surveillés et soumis à plusieurs réglementations. Cela permet de sécuriser les applications pour les utilisateurs et l’environnement et dans la plupart des modes d’emploi des produits phytosanitaires, le port d’un masque de protection respiratoire est vivement recommandé.

L'utilisateur de produits phytosanitaires peut être exposé à des poussières et particules (comme les poudres ou les semences par exemple) mais aussi à des gaz et vapeurs organiques (comme les carbamates ou les dérivés du benzène par exemple), notamment à l’incorporation des produits lors de la préparation des bouillies. Une filtration combinée type A2 (gaz et vapeurs organiques) et P3 (poussières, particules solides ou liquides comme les aérosols) est recommandée lors de l’utilisation de produits phytosanitaires. Elle offre un niveau de protection satisfaisant pour une utilisation en grandes cultures.

En fonction des substances et des modes d’application (pulvérisation, épandage), le masque traitement phytosanitaire pourra être à minima un demi-masque (protection du nez et de la bouche) avec un filtre A2P3. En règle générale, on s'orientera plus vers un masque complet avec une filtration A2P3 assurant une protection efficace des voies respiratoires et des yeux, muqeuses très fragiles et sensibles à ce type de substances irritantes. Pour les travaux pénibles et de longues durées, on privilégiera un appareil à ventilation assistée (avec une filtration A2P3), plus confortable et moins fatiguant.