Détecteur d’azote – Gaz N2 - Oxygénomètre

Un détecteur d’azote (détecteur N2) ne se distingue pas d’un oxygénomètre car on détecte la présence anormale d’azote par un manque d’oxygène. En effet l’azote est un composant de l’atmosphère, c’est un gaz inerte qui en soi n’est pas toxique mais qui réduit le taux d’oxygène. La présence d’azote peut donc entrainer, lorsque le taux d’oxygène est trop bas dans l’air ambiant, de nombreux symptômes de l’asphyxie et la mort par anoxie.

Parce que le gaz N2 a cette particularité de réduction du taux d’oxygène, un détecteur d’azote (détecteur N2) est un réalité un oxygénomètre. Ce système de détection alertera ses utilisateurs lorsque la présence d’azote créera une atmosphère pauvre en oxygène. Connu également sous le de nom de diazote, le gaz N2 – CAS 7727-37-9 – est utilisé dans de nombreuses applications : engrais (principale utilisation) pesticide, agent réfrigérant, synthèse de produits pharmaceutiques, agent anti-corrosion, agent extincteur de feu, création d’atmosphères confinées inertes.

Notre sélection d’équipements rassemble différents types de détecteurs gaz portables d’oxygène (comme le Watchgas PDM, un détecteur jetable 2 ans ou le Pac 6500) et de détecteurs fixes O2 comme l'OLCT10N relié ç une centrale de détection gaz et surtout le PointGard 2100, une centrale autonome avec feux flashs et sirène incorporés.

12 articles

par page
Par ordre décroissant